Il s’agit donc de déterminer la forme globale du corps pour ensuite savoir les coupes qui le mettent en valeur et celles à éviter.

Malika me montre donc une feuille en papier avec 8 dessins de silhouettes : en rectangle, en huit, en ronde, en triangle, en sablier,… et elle me demande de choisir, selon moi, la silhouette qui se rapproche le plus de ma morphologie. Sans hésiter, j’élimine tout ce qui ne marque pas ta taille. En effet, j’ai une taille assez marquée, des hanches et des épaules. Me restent donc la silhouette en 8 et le sablier. Et là, bonne question. Ayant tendance à me voir plutôt comme une nageuse est allemande plutôt que comme une Betty Boop, je retiens le sablier qui comporte des épaules assez carrées.

« Erreur » me dit Malika. Selon elle, ma silhouette est équilibrée. Mes épaules sont moins larges que mon bassin et ma taille est très marquée par rapport au reste de mon corps. Ma silhouette est donc calquée sur le 8, qui correspond en morphologie à la silhouette « parfaite », celle vers laquelle les autres modèles doivent tendre.

Que ça fait du bien à entendre ! Ayant perdu près de 12 kilos, j’avais un peu de mal avec ce nouveau corps. J’ai un peu de mal à l’appréhender. On est seulement en train de faire un peu connaissance tous les deux. Je me trouve certes plus mince, c’est indéniable mais je trouve que j’ai perdu beaucoup de poitrine et donc à mes yeux, beaucoup de ma féminité puisqu’à mes yeux, mes seins ont toujours été mon atout de séduction n°1.

Malika vient me rassurer : selon elle, mon corps est harmonieux et ma poitrine reste, à ses yeux, assez généreuse pour me permettre de porter de beaux décolletés mais sans le risque d’être vulgaire comme cela pouvait être le cas avec un bonnet et une taille de plus.

Nous passons en revue les quelques vêtements représentatifs de ma garde robe que j’ai rapporté. D’abord les hauts. Oui aux hauts col V, aux bustiers, aux cols roulés et aux cols bateau. Non aux cols ronds et aux emmanchures américaines. Au niveau des manches, je peux porter soit des manches ¾, des longues, des débardeurs mais pas de manches courtes. Je fais effectivement un essai avec un petit T-shirt Esprit noir tout simple : col rond et manches courtes. Oulala, on dirait un bonhomme ! C’est vrai que d’un coup, on dirait que je sors d’un traitement aux stéroïdes !

Ensuite, les bas : niveau jeans, je dois partir sur la forme bootcut pour allonger et affiner la jambe. Surtout pas de slim. Malika me conseille d’investir dans un bon jean de marque, pour avoir une bonne coupe, notamment au niveau des fesses. Selon elle, la forme en 8 permet de prendre des petits hauts pas chers, pas forcément super bien taillés mais à l’inverse, elle conseille de vraiment investir dans quelques pantalons super calibrés. Ok, c’est noté. Faudra que je change mes habitudes moi. J’ai jamais mis un seul Levi’s de ma vie et j’ose pas trop rentrer dans les boutiques de jeans.

Enfin, niveau chaussures, il me faut des talons, pour la démarche chaloupée et surtout, pour étirer la jambe et gagner quelques centimètres. Niveau forme, je dois éviter les bouts ronds et les talons carrés.

Malika me donne aussi pas mal de conseil sur la façon d’accessoiriser ma garde robe actuelle, notamment avec des ceintures. Les ceintures lâches à porter descendues sur les hanches et les ceintures larges et élastiquées à utiliser comme serre taille. C’est vrai que ça « finit » une tenue tout simple type jean et chemise. Je suis convaincue. Là aussi, faudra que je me fasse un stock car je dois avoir seulement 2 ceintures et pas vraiment tip top !

A la fin de ce rendez-vous, je dirais que j’en sais un peu plus sur la façon de me mettre en valeur au niveau vestimentaire. Cela me permet de regarder, non pas un vêtement, mais une coupe et de pouvoir le reposer en me disant « oui, c’est joli, mais ce n’est pas pour moi ». Cela m’a également permis de reprendre confiance en moi et de me dire qu’à l’approche de mes 30 ans, j’allais enfin pouvoir m’amuser avec les fringues et que si je n’osais pas maintenant, je ne le ferai jamais.

Alors zou ! Maintenant au travail !